Bannière

Les congrès



Syndicat SUPPer de Thales PDF Imprimer Envoyer

La désyndicalisation : une réalité catastrophique

Aujourd'hui, seulement 5% des salariés sont syndiqués dans le secteur privé. Le Groupe Thalès n'échappe pas à cette sinistre réalité. Pour 33 000 salariés, il y a à peine 1650 syndiqués toutes organisations syndicales confondues.

Certainement, il y a des causes profondes à ce constat. L'individualisation des comportements en est une. La peur de s'engager par crainte de son évolution de carrière, une autre. Mais renvoyer la cause de la désyndicalisation au seul salarié est un peu facile. Les politiques menées par les organisations syndicales, leur absence d'indépendance en leur temps vis à vis des partis politiques ou pour certaines des directions d'entreprise ont creusé aussi un fossé entre syndicat et salarié.

La force des syndicats est cependant une illustration du rapport de forces existant entre les salariés d'un côté et les directions d'entreprises de l'autre.

Se syndiquer, pourquoi ?

A quoi ça sert de se syndiquer ? Certains diront " à être défendus ", d'autres " à se défendre tous ensemble ", " à conquérir de nouveaux droits ". En fait ces idées sont inséparables.

Etre défendu, se défendre tous ensemble

Oui, par exemple lorsque, soutenu par l'action des salariés, le syndicat intervient auprès de l'employeur pour obtenir une augmentation de salaire, fait lever une sanction...
Se défendre tous ensemble, aussi bien dans l'entreprise face au patron, à une direction, qu'à l'échelle d'une localité, branche professionnelle ou encore au plan national interprofessionnel. Car en permanence les salariés sont contraints de se rassembler et d'agir de différentes façons pour faire valoir leurs droits et aboutir leurs revendications communes : garantie et sauvegarde de l'emploi, SMIC, revalorisation des salaires et du pouvoir d'achat, réduction du temps de travail sans perte de salaire, amélioration des conditions de travail, retraites et pensions, droits et libertés...

Le syndicat ça sert à s'organiser pour se défendre, cela permet de s'unir et d'agir collectivement afin d'être efficace face au patronat et vis-à-vis des pouvoirs publics.
Quel syndicat choisir ?

Afin de vous faire votre opinion nous vous invitons à parcourir sur notre site :

 

Si vous souhaitez nous rejoindre vous pouvez dés à présent prendre contact avec un responsable SUPPer de votre établissement, vous trouverez ses coordonnées sur la page Sections syndicales.

Vous pouvez aussi remplir le Bulletin d'adhésion, l'imprimer, le signer et le donner au trésorier de la section SUPPer de votre établissement ou un représentant de section syndicale.


Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4

La désyndicalisation : une réalité catastrophique

Aujourd’hui, seulement 5% des salariés sont syndiqués dans le secteur privé. Le Groupe Thalès n’échappe pas à cette sinistre réalité. Pour 33 000 salariés, il y a à peine 1650 syndiqués toutes organisations syndicales confondues.

Certainement, il y a des causes profondes à ce constat. L’individualisation des comportements en est une. La peur de s’engager par crainte de son évolution de carrière, une autre. Mais renvoyer la cause de la désyndicalisation au seul salarié est un peu facile. Les politiques menées par les organisations syndicales, leur absence d’indépendance en leur temps vis à vis des partis politiques ou pour certaines des directions d’entreprise ont creusé aussi un fossé entre syndicat et salarié.

La force des syndicats est cependant une illustration du rapport de forces existant entre les salariés d’un côté et les directions d’entreprises de l’autre.

Se syndiquer, pourquoi ?

A quoi ça sert de se syndiquer ? Certains diront " à être défendus ", d'autres " à se défendre tous ensemble ", " à conquérir de nouveaux droits ". En fait ces idées sont inséparables.

Etre défendu, se défendre tous ensemble

Oui, par exemple lorsque, soutenu par l'action des salariés, le syndicat intervient auprès de l'employeur pour obtenir une augmentation de salaire, fait lever une sanction...

Se défendre tous ensemble, aussi bien dans l'entreprise face au patron, à une direction, qu'à l'échelle d'une localité, branche professionnelle ou encore au plan national interprofessionnel. Car en permanence les salariés sont contraints de se rassembler et d'agir de différentes façons pour faire valoir leurs droits et aboutir leurs revendications communes : garantie et sauvegarde de l'emploi, SMIC, revalorisation des salaires et du pouvoir d'achat, réduction du temps de travail sans perte de salaire, amélioration des conditions de travail, retraites et pensions, droits et libertés...

Le syndicat ça sert à s'organiser pour se défendre, cela permet de s'unir et d'agir collectivement afin d'être efficace face au patronat et vis-à-vis des pouvoirs publics.

Quel syndicat choisir ?